Nunavik voyage

Instructions de voyage vers le Nunavik

Étape 1 : Autorisation de voyage | Plan de quarantaine

Afin de nous permettre d’évaluer votre admissibilité, vous devez remplir le questionnaire ci-joint dès que votre réservation de vol a été effectuée, au plus tard, 72 heures avant votre départ:

https://form.dragnsurvey.com/survey/r/9baa781e

Si vous n’avez pas accès à internet, contactez la ligne info-santé Nunavik au 1-888-662-7482 pour compléter votre questionnaire et obtenir votre autorisation d’accès au territoire du Nunavik (AATN/NTAA).

Pour toute autre information concernant votre voyage, contactez : covid-travel.nrbhss@ssss.gouv.qc.ca

Une autorisation d’accès au territoire du Nunavik (AATN/NTAA) vous sera transmise par courriel à la suite de l’analyse de votre questionnaire.

Étape 2 : Quarantaine

Considérant que la quarantaine est le moyen le plus efficace pour éviter la propagation de la COVID-19, l’obligation de quarantaine concerne tous les voyageurs1. La quarantaine peut être effectuée au Sud ou au Nord (ou une combinaison des deux). La quarantaine doit durer 14 jours et être ininterrompue, mis à part le jour du déplacement vers le Nunavik.

Étape 3 : Dépistage de la COVID-19 avant le départ

Prenez note qu’un résultat négatif est OBLIGATOIRE avant le départ.

  • Pour les vols en partance de l’aéroport Montréal-Trudeau, À partir du 28 octobre 2020, une clinique de dépistage pour la COVID-19 sera disponible pour offrir le dépistage aux les voyageurs en partance de Montréal pour le Nunavik. Le service de dépistage ne sera plus offert à l’aéroport de Montréal à partir de cette date. Une preuve d’un résultat négatif à un test de dépistage fait dans un centre désigné de dépistage moins de 96h avant le départ est également acceptée.

La clinique des voyageurs Nunavik (CVN) est situé au 819 McCaffrey, Ville Saint-Laurent, Qc, H4T 1N3
Il faut prendre RDV :
Tél. au 1 833-341-3888 ou au 1 514-341-8888
Ou par courriel : rdv-ntc.nrbhsss@ssss.gouv.qc.ca

  • Pour les vols en partance de l’aéroport Jean Lesage de Québec, aucun service de dépistage de la covid-19 n’est offert sur place. Vous pouvez vous référer aux centres désignés de dépistage de votre région. Un résultat négatif à un test de dépistage de la covid-19 fait moins de 96h avant le départ doit être présenté.
     
  • Pour les vols nolisés, vous pouvez vous référer à la Clinique des voyageurs Nunavik ou aux centres désignés de dépistage de votre région. Un résultat négatif à un test de dépistage de la covid-19 fait moins de 96h avant le départ et la liste des passagers doivent être acheminés à surveillance.vigie.nrbhss@ssss.gouv.qc.ca au plus tard à 15h, la veille du vol. Cette étape est nécessaire pour l’autorisation du vol nolisé.

Étape 4 : Questionnaire pré-embarquement

Le jour du vol, vous devrez compléter un questionnaire relatif à votre santé avec le personnel régional sur place ou un agent de comptoir. Les personnes qui ont des symptômes de COVID-19 ou les personnes qui sont en isolement suite à un contact étroit avec un cas confirmé de COVID-19 ne seront pas admises sur le vol.

Étape 5 : 2e dépistage de COVID-19

Notez que pour tous les voyageurs arrivant du Sud, un deuxième dépistage de COVID-19 est maintenant requis au 7e jour suivant leur arrivée sur le territoire. Il est de la responsabilité du voyageur de prendre rendez-vous avec le CLSC de sa communauté.


Pour les personnes voyageant à destination de Whaphmagoostui en passant par
Kuujjuaraapik :

L’ensemble des mesures mises en place vise à limiter la propagation de la COVID-19 sur le territoire du Nunavik. Au nom des Nunavimmiut, nous vous remercions de votre collaboration.

1 Un travailleur critique dont l’absence occasionnerait un bris dans l’offre d’un service essentiel peut être autorisé à se rendre au travail pendant sa quarantaine. L’organisation qui embauche le travailleur a la responsabilité de transmettre les consignes à suivre pour minimiser les risques de transmission adaptées à l’emploi (ex. : distanciation de 2 mètres, port du masque et de la visière, hygiène stricte des mains, autosurveillance des symptômes). En dehors des heures de travail, le travailleur critique doit poursuivre sa quarantaine.