Vaccin contre la COVID-19

La vaccination communautaire débute aujourd'hui (8 février 2021). Toutes les informations nécessaires pour chaque communauté (dates, heures et lieux de vaccination) sont dans l'image fournie. Aucun rendez-vous n'est nécessaire pour les communautés où la vaccination aura lieu dans le gymnase de l'école. Pour les communautés où la vaccination a lieu au CLSC, veuillez appeler le CLSC avant d'y aller.
 
  • Toute personne âgée de 18 ans et plus peut se faire vacciner. Ce n’est pas obligatoire, mais il est fortement recommandé de le faire, pour prévenir les complications graves associées à la COVID-19.
  • Les infirmiers.ères poseront quelques questions pour s'assurer que tout va bien et que vous pouvez recevoir le vaccin en toute sécurité. N'hésitez pas à exprimer vos inquiétudes ou à poser toutes les questions que vous pourriez avoir sur la vaccination. Un interprète inuktitut sera présent pour répondre aux questions et préoccupations.
  • Ce vaccin nécessitera une deuxième dose. Pour l'instant, l'objectif est de vacciner le plus de personnes possible avec une première dose, afin que la population soit le mieux protégée possible. La RRSSSN informera tout le monde lorsque la deuxième dose sera disponible et lorsque le déploiement sera prêt.
  • Pour faciliter l'administration du vaccin, il est suggéré de porter des chemises à manches courtes.
  • Veuillez apporter votre carte de santé (carte d'assurance-maladie) pour que les choses se passent un peu plus facilement. Si vous ne l’avez pas, vous pouvez tout de même recevoir le vaccin.

 

Quel vaccin contre la COVID-19 recevons-nous au Nunavik ?

Au Nunavik, nous recevons le vaccin de Moderna contre la COVID-19 (ARNm-1273). Le vaccin ARNm Moderna contre la COVID-19 est fabriqué par Moderna Therapeutics Inc. Le 23 décembre 2020, Santé Canada a autorisé ce vaccin.

Comparativement aux autres vaccins contre la COVID-19 actuellement disponibles, le transport et l’entreposage du vaccin Moderna se fait plus facilement et dans de plus petits formats. C’est pour cette raison que c’est le vaccin actuellement privilégié pour les communautés plus éloignées.

Il se peut que d’autres vaccins viennent éventuellement s’ajouter à la liste des vaccins disponibles au Nunavik à l’avenir.

Les détails, ingrédients et fonctionnement du vaccin Moderna se trouvent sur le site du gouvernement du Canada.

 

Pourquoi le Nunavik est-il considéré comme région prioritaire par le gouvernement ?

Le Nunavik, tout comme d’autres régions éloignées, figure parmi les 6 groupes prioritaires pouvant recevoir le vaccin avant le reste de la population québécoise. D’abord, en raison des défis auxquels les habitants de ces régions font face pour accéder à certains soins de santé. En effet, s’ils tombaient gravement malades de la COVID-19, les Nunavimmiut devraient possiblement avoir à quitter la région pour se faire soigner au Sud. Le vaccin peut aider à éviter que les gens ne tombent malades et n’aient à quitter leur communauté pour se faire soigner.

Aussi, au Nunavik, il est fréquent que des personnes vivent en grand nombre dans une même maisonnée, incluant des personnes vulnérables (comme une personne aînée, par exemple). Pour une personne atteinte de COVID-19, il est alors plus difficile de s’isoler dans une telle configuration (pas assez de pièces/chambres), rendant du même coup les personnes vulnérables de la maisonnée à risque. La vaccination peut donc aider à protéger les plus vulnérables.

 

Pourquoi se faire vacciner ?

Nous encourageons tout le monde à se faire vacciner, car le vaccin Moderna offre une excellente protection contre la COVID-19 (plus de 90%). Il est primordial de protéger les personnes les plus à risque de complications liées à la COVID-19, ainsi que les personnes les plus exposées au virus. C’est pourquoi certains groupes ont été identifiés comme étant prioritaires pour recevoir les premiers vaccins disponibles, et ce avant d’offrir la vaccination à l’ensemble des Nunavimmiut.

 

Quels sont les effets secondaires ?

Après l'administration du vaccin, il est courant de ressentir des effets secondaires légers et inoffensifs. Ces effets peuvent durer quelques jours après la vaccination. Ils peuvent être désagréables mais ne sont pas dangereux ; douleurs à l'endroit de l’injection, maux de tête, douleurs musculaires, fatigue ou encore parfois, de la fièvre. Il s'agit de la réponse naturelle du corps qui se mobilise pour bâtir une immunité contre la maladie.

Il existe un très faible risque de réaction allergique à un vaccin, nommée anaphylaxie. Cette réaction rare affecte environ 11 personnes sur un million qui reçoit le vaccin. Elle survient habituellement très rapidement après l'administration du vaccin et est traitable. C’est pourquoi il est important de rester sur place pendant au moins 15 minutes après avoir reçu le vaccin.

 

Le vaccin est-il sécuritaire ?

Les vaccins COVID-19 sont sûrs. Les effets secondaires sont mineurs et les cas d’allergie grave au vaccin sont rares et traitables.

Ce vaccin a été étudié avec le même soin que les autres vaccins précédemment utilisés pour protéger d’autres maladies. Il y a eu des millions de doses de vaccins COVID-19 administrées dans le monde jusqu’à maintenant. Toutes fournissent des preuves supplémentaires de la sécurité du vaccin.

 

Comment la vaccination se déroule-t-elle au Nunavik ?

Les vaccins sont arrivés au Nunavik par avion le 16 janvier 2021. Dès le 18 janvier, la vaccination des personnes les plus à risque de complications et d’exposition à la COVID-19 a débutée dans les communautés.

Dès le 8 février, différents villages auront accès à une clinique de vaccination populationnelle destinée à tout adulte qui le souhaite. Les efforts pour vacciner les personnes à risque se poursuivront.

Chaque CLSC local fournira les informations sur les modalités de vaccination (date, lieu, horaire) aux personnes concernées faisant partie de ces groupes. Si des usagers n’ont pas été contactés, c’est qu’ils seront vaccinés lors de la vaccination populationnelle qui débutera immédiatement après les populations prioritaires, en février 2021.

 

Le vaccin est-il obligatoire ?

Non, se faire vacciner est un choix personnel, ayant néanmoins un impact collectif. La RRSSSN encourage tout le monde à se faire vacciner.