Comment traiter la TB

how to cure TBLa TB peut être guérie! Pour la grande majorité des gens atteints de la maladie, la TB est traitée ici même au Nunavik.

Une expérience traumatisante avec la tuberculose continue à hanter le Nunavik aujourd’hui. Entre 1950 et 1969, le navire de la Garde côtière canadienne C.D. Howe a jeté l’ancre dans les eaux du Nunavik et a réalisé des tests médicaux chez la population du territoire, hospitalisant les personnes atteintes de la TB au Sud pour leur traitement.

Ces patients et leur famille ont vécu une expérience déchirante. Plusieurs n’ont pas eu l’occasion de retourner une dernière fois au rivage pour dire au revoir à leur famille et leurs amis. Les patients inuits ont été amenés dans des hôpitaux et des sanatoriums au Sud. Plusieurs y sont demeurés pendant des années et d’autres n’ont jamais été revus. Certains familles inuites ne savent même pas où leurs proches qui sont décédés au Sud sont enterrés. Les gens ont souffert. Plusieurs vivent encore avec les conséquences de ces événements tragiques.

Ce n’est PLUS la façon dont on traite la TB aujourd’hui. La plupart du temps, les cas de TB active sont hospitalisés à Puvirnituq ou à Kuujjuaq et parfois à Montréal, mais habituellement seulement pour une courte période

Les adultes atteints de la TB active sont hospitalisés, en isolement, et obligés de prendre des médicaments. Mais une fois la maladie stabilisée et que les patients ne sont plus contagieux, ils ont congé de l’hôpital. Ils doivent toutefois poursuivre leur traitement.

Le traitement pour la TB active peut prendre de six à neuf mois. Dans certains cas, cela peut prendre jusqu’à 12 mois. Chez une personne atteinte de la TB latente, les médicaments peuvent éliminer les bactéries en quatre mois. Cependant, dans certains cas, cela peut prendre jusqu’à neuf mois.

Les personnes atteintes de la TB latente doivent comprendre qu’il y a un risque : la TB latente peut évoluer en une forme active en tout temps. Elle peut devenir contagieuse, constituant une menace à leur famille et à toute la communauté. Les personnes atteintes de la TB latente doivent être fortement encouragées à prendre les médicaments. Elles sont des maillons critiques dans les efforts pour mettre fin à la propagation de la TB au Nunavik.